La Cigogne blanche : un échassiers de la famille des Ciconiidés

Le comportement de la Cigogne blanche

La cigogne blanche est une espèce d’oiseau échassier appartenant à la famille des ciconiidés. Avec son régime carnivore, elle se nourrit d’un large éventail de proies animales comme les insectes et les mollusques mais aussi de poissons, des reptiles, les petits mammifères et même les petits oiseaux. La cigogne blanche est vue comme une espèce à préoccupation mineure mais toutefois elle a un comportement très particulier, à part le fait qu’elle peut rester longtemps posée sur une seule patte, elle marche lentement. En matière de chasse, les couples reproducteurs par exemple se réunissent en petit groupe, sinon pour faire gouter de l’eau à ses poussins, elle peut juste essorer des mousses avec son bec et faire gouter au bec de ses poussins, c’est pourquoi on l’appelle utilisatrice d’outils. Autrement, la cigogne blanche émet un claquement de bec lent pour dire qu’elle est en mode copulation ou accouplement, puis rapide quand il est poussé par un cri d’alarme, et sinon des sifflements secs ou encore des pépiements divers pour réclamer sa nourriture. Elle présente d’autres comportements mais ce sont déjà les principaux à connaître.

la-cigogne-blanche-et-son-comportement-dutilisatrice-doutils.jpg

Les zones de migrations de la Cigogne blanche

La cigogne blanche est un oiseau migrateur et en effet elle migre deux fois par an. On peut distinguer la migration prénuptiale et la migration postnuptiale. Pour la migration prénuptiale, la cigogne blanche part des zones d’hivernage pour rejoindre le lieu de nidification, sur des tours, des clochers, des pylônes, des nids. Quant à la migration postnuptiale, c’est vraiment tout le contraire, c’est-à-dire que la cigogne blanche abandonne le lieu de nidification ou de reproduction pour aller dans la zone d’hivernage. En fait, en Europe, le principe de la migration est que la cigogne blanche qui nidifie à l’Ouest migre en prenant la direction du détroit de Gibraltar à partir de la France et de l’Espagne pour aller dans le Maghreb et les zones d’hivernage en Afrique sub-sahariennes comme Mali, Cameroun, Nigeria. En France, elle passe la façade atlantique, les Pyrénées basques pour arriver à Gibraltar. Dans tous les cas, Gibraltar est le principal lieu de migration de la cigogne blanche.

gibraltar-en-tant-que-lieu-de-migration-de-la-cigogne-blanche.jpg

 

Author: Gabriel Leroy

Share This Post On